Newsletter

ACCUEIL PAR TEMPS DU « COVID-19 »

 

En ces temps difficiles, le Cabinet de Dermatology & Laser Practice reste ouvert en mettant en œuvre toutes les dispositions de précaution relatives au Covid-19 :

  • Port du masque obligatoire
  • Désinfection et lavage des mains à l’arrivée
  • Prise de température
  • Désinfection des salles entre chaque patient
  • Mise à disposition des membres de l’équipe d’une visière pour les soins de proximité
  • Nombre limité de patients dans la salle d’attente
  • Un accompagnant recommandé seulement pour les patients mineurs

 

Pour prendre rendez-vous, le plus facile est de nous joindre au 02/538 72 90 à partir de 9h et ce, sans interruption jusqu’à la fermeture.
Si vous désirez des renseignements complémentaires à ceux déjà fournis sur notre site, nous sommes également à votre disposition au même numéro de téléphone.

 


 

L’utilisation des « BIOTHÉRAPIES » en dermatologie

 

L’utilisation d’un nouveau type de traitement qu’on appelle biothérapie à révolutionné la prise en charge des maladies inflammatoires en Dermatologie comme le PSORIASIS, l’ECZÉMA, l’URTICAIRE ou encore la MALADIE DE VERNEUIL. Mais que cache derrière le terme de « BIOTHÉRAPIE » ?

 

Il s’agit en fait d’anticorps produits massivement en laboratoire et qui ont la particularité de cibler certaines molécules dont les taux sont très augmentés dans les maladies inflammatoires pré-citées.

 

Prenons par exemple, le cas du PSORIASIS. En analysant la peau et le sang de patients qui en souffrent on retrouve des taux augmentés de molécules inflammatoires comme le TNF-α, les interleukines 17 et 23. De façon intéressante, certaines BIOTHÉRAPIES ont été développées spécifiquement contre ces molécules, et on entend parler communément de BIOTHÉRAPIES anti-TNF-α ou anti-interleukines 17 et 23. Ces BIOTHÉRAPIES sont de plus en plus prescrites en Dermatologie mais aussi dans d’autres disciplines comme en Rhumatologie ou en encore en Gastro-entérologie pour soigner des maladies inflammatoires articulaires et du tube digestif.

 
Quel est l’avantage d’utiliser ces BIOTHÉRAPIES ?

Les avantages en sont nombreux. D’une part, de nombreuses études scientifiques ont démontré la supériorité thérapeutique des BIOTHÉRAPIES par rapport aux traitements plus anciens mais aussi le maintien de cette efficacité au long cours. De plus les patients souffrant de plusieurs maladies inflammatoires, ce qui est assez fréquent, comme par exemple au niveau dermatologique et au niveau articulaire (ex : Arthrite psoriasique) pourraient bénéficier d’une BIOTHÉRAPIE unique qui traiterait les 2 problèmes en même temps. La plupart de ces BIOTHÉRAPIES se donnent sous forme d’injection sous-cutanée que le patient peut faire lui-même, d’une fois par semaine à une fois tous les 3 mois selon le type de BIOTHÉRAPIE. Ce qui offre un confort de vie très intéressant. De même certaines BIOTHÉRAPIES peuvent également être prescrites chez les femmes enceintes ou qui allaitent.

 
Quels sont les effets secondaires de ce type de traitements ?

En Dermatologie, nous avons pu bénéficier de l’expérience de longue date de l’utilisation des BIOTHÉRAPIES en Rhumatologie et Gastro-entérologie. Un point très rassurant : les effets secondaires, ne sont pas plus fréquent que ceux observés avec les traitements plus anciens. Les patients qui bénéficient d’un traitement par BIOTHÉRAPIE sont suivis régulièrement par leur dermatologue. De façon très pertinente, l’utilisation au long cours de certaines biothérapies prescrites dans le psoriasis offrirait même un effet protecteur contre la survenue de maladies cardiovasculaires, celles-ci sont très fréquemment liées au psoriasis.

 
Comment obtenir un traitement par biothérapie ?

La prescription d’une biothérapie en dermatologie nécessite l’avis d’un dermatologue spécialisé qui jugera du type de biothérapie selon la gravité de la maladie inflammatoire en tenant compte de l’historique médicale et de la présence ou non de maladies associées.

 

Pr Benhadou Farida

 


 

Le PRP comme traitement de l’alopécie

 

Le « PRP« , qui signifie « plasma riche en plaquettes« , est un traitement médical utilisé dans notre cabinet et conseillé en cas de chute de cheveux et plus particulièrement, en cas d’alopécie androgénogénétique (calvitie). Il est également indiqué pour le rajeunissement du visage et décolleté (« vampire lift« ).

 
Méthode

Il est réalisé pour chaque patient à partir de son propre prélèvement de sang. Le PRP est la partie jaunâtre (serum) du sang obtenue après centrifugation. Ce plasma riche en plaquettes est injecté directement dans le cuir chevelu du patient au niveau des zones les plus atteintes. Depuis peu, nous utilisons un pistolet permettant une administration indolore et ne nécessitant donc plus d’anesthésie locale. La séance dure approximativement 30 minutes. Très peu d’effets secondaires sont à notés : rarement maux de tête, hématomes. Il s’agit avant tout d’un traitement naturel puisqu’il est issu du sang du patient lui-même.

 
Mécanisme d’action

Le PRP est issu de la recherche sur les cellules souches. Il contient des plaquettes ansi que tous les facteurs de croissance nécessaires à une meilleure vascularisation du cuir chevelu (apport sanguin). Ainsi, les cellules souches du follicule pileux (stem cells) seraient stimulées, ce qui entrainerait leur différenciation. Les cellules souches sont en effet des cellules ayant la capacité à se transformer en n’importe quel type cellulaire selon les besoins et donc, permettraient le renouvellement des tissus. Ainsi, le PRP permet à la fois une réduction de la chute des cheveux chroniques et androgéniques mais également une activation de la repousse après plusieurs séances.

 
Recommandations

En cas de chute de cheveux, avant tout traitement PRP, une consultation médicale est toutefois nécessaire afin d’en évaluer l’étiologie (carentielle, médicamenteuse, génétique, infectieuse, dermatologique…). Dans certains cas, un bilan complémentaire doit alors être réalisé (prise de sang, analyse du cheveu ou biopsie de la peau du cuir chevelu).

Le traitement par PRP n’est pas un traitement pour tous. Il est surtout intéressant pour la chute de cheveux aiguë d’origine indéterminée (après mise au point) ou pour les alopécies chroniques androgéniques afin de ralentir leur évolution. Il s’avère d’autant plus éfficace qu’il est fait tôt dans le processus d’alopécie.

En général, 3 à 4 séances espacées de 4 semaines sont nécessaires. Pour entretenir le résultat obtenu, nous conseillons toujours 1 à 2 séances par an.

Nous conseillons et pratiquons le PRP car il est naturel, peu douloureux et sans effet secondaire pour la santé.

 
Autres indications dermatologiques

Le PRP peut également être utilisé en injections au niveau de la peau du visage, décolleté ou dos des mains pour son action anti-âge et regénérant. Il est alors surnommé « Vampire Lift » aux états-unis où il a été rendu célèbre par certaines célébrités comme Kim Kardashian ou Bar Rafaeli.

Il permet d’obtenir un bel effet rajeunissant (réduction des ridules, meilleure mine) par l’hormone de croissance des plaquettes ainsi que l’activation cellulaire par les cellules souches.

 

Le protocole est un peu différent:

Une injection tous les 6 mois, souvent associée à une autre technologie afin d’optimiser les résultats (par ex LED), est alors nécessaire.

Les effets se voient surtout après 4 semaines où la peau parait mieux hydratée, moins ridée et de meilleure qualité.

 

En espérant que cette newsletter vous ait bien informé, nous restons à votre disposition par email ou par téléphone au 02/5387290.

 

Dr Lowy,
Dr Debois

 


 

Le saviez-vous ?

 

Le mélanome ou communément appelé « le cancer des grains de beauté », contrairement à ce que l’on pense, n’affecte que très rarement des grains de beauté connus. Dans plus de 9 cas sur 10, il apparait en un endroit sur lequel aucune lésion cutanée n’était présente. Il peut alors apparaître « comme »  un grain de beauté, c’est-à-dire une tache foncée, généralement asymétrique, majoritairement plane et qui évolue plus ou moins rapidement (parfois en plusieurs mois, parfois sur des années). Rarement, il peut se présenter comme une lésion en relief d’apparition rapide et sur une peau claire, il peut être achromique (non pigmenté).

 

La dermoscopie digitalisée ou cartographie, technologie de pointe, permet alors fréquemment de détecter ce type de lésion. En effet elle permet, d’une part, de mettre en évidence de nouvelles lésions grâce aux photographies macroscopiques et, d’autre part, des lésions évolutives qui pourraient être cancéreuses. Le suivi est alors réalisé grâce à des photos très agrandies prises à quelques mois d’intervalle. Cet examen est remboursé pour les patients à haut risque avec un très grand nombre de grains de beauté et/ou une histoire familiale/personnelle de mélanome.

 

Cette technique est pratiquée au cabinet.

 

Dr Lowy            Dr Debois